forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

LUNE


La Seine-Saint-Denis envahit la ville de Niort !

Source :La Nouvelle République

La fausse rumeur qui n'en finit pas de pourrir la ville

La Ville aurait passé un accord financier avec la Seine-Saint-Denis pour faire venir des habitants.

Une légende urbaine qui court depuis trois ans.

Un Niortais fait un achat dans un commerce de La Rochelle. « Votre maire ferait mieux de s'occuper du stationnement en centre-ville que de faire venir des gens du 93 », lance le commerçant.

C'est la rumeur qui court à Niort depuis trois ans. Si tenace que l'écho se propage donc aux villes voisines. Que dit-elle ?

Que la municipalité ferait délibérément venir sur Niort de la population de Seine-Saint-Denis. Plus précisément : Geneviève Gaillard aurait passé une convention avec Claude Bartolone, alors président du conseil général de ce département, pour accueillir plusieurs centaines de familles, en contrepartie de sommes d'argent.

Un bruit dénué de tout fondement. La rumeur a déjà été démentie.

Peine perdue.

Elle renaît au fil des mois, les détails variant pour coller aux circonstances. Ainsi, en décembre 2011, ceux qui la véhiculent sont catégoriques : la police nationale va quitter le centre-ville pour déménager à Chauray, et le bâtiment laissé libre sera réaménagé pour héberger des habitants du 93.

Un ancien cadre supérieur des assurances rapporte l'information à la NR. Le commissaire Mottu, directeur départemental de la sécurité publique, avait catégoriquement démenti : « Rien de tout cela n'est vrai. Il n'en est absolument pas question. »

L'ancienne caserne

On voit plus d'un an après qu'il disait vrai. Qu'à cela ne tienne, la rumeur a rebondi.

IMAGE - Cette fois, c'est la caserne Largeau, laissée vide après le départ de la gendarmerie mobile, qui va loger les familles.

Ou encore l'ancienne caserne des pompiers.

Et lorsqu'ont été publiées tout début janvier les derniers chiffres du recensement faisant état d'un léger regain de population en ville, certains internautes ont réagi au quart de tour : « Avec tous les 93 que le maire a ramenés chez nous, pas étonnant. »
Quand bien même la Ville aurait eu ce projet, il lui eût été impossible d'agir sous le manteau : une collectivité ne peut pas passer une convention avec une autre sans laisser de trace. Trace dont en l'occurence personne, à commencer par l'opposition, n'a jamais eu connaissance.

On voit bien en tout cas où ce faux bruit vient puiser : le 93, c'est à la fois le pauvre et l'étranger.

Nulle rumeur ne rapportera qu'on complote pour faire venir en masse en ville des Auvergnats.

nr.niort@nrco.fr

Yves Revert

REACTIONS


" Rien ne vient étayer cette rumeur " « Oui, cette rumeur nous est parvenue et nous avons déjà questionné la préfecture pour savoir ce qu'il en était. Nous ne disposons d'aucun élément pour accréditer ce bruit : dans les dossiers...


" La transformation de la ville a pu générer de l'angoisse " Cette rumeur, Geneviève Gaillard en a évidemment entendu parler. Son analyse ? « Je note que ce bruit a commencé à courir au moment où on a transformé la ville en profondeur. Niort en quelque...

 

Posté par bartok79 à 07:32 - Humeur - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur La Seine-Saint-Denis envahit la ville de Niort !

  • La rumeur selon Pierre Desproges

    Elle est sale glauque et grise, insidieuse et sournoise, d’autant plus meurtrière qu’elle est impalpable. On ne peut pas l’étrangler. Elle glisse entre les doigts comme la muqueuse immonde autour de l’anguille morte. Elle sent. Elle pue. Elle souille. C’est la rumeur. voir :
    http://www.desproges.fr/obsession/la-rumeur

    Posté par bartok79, 19 janvier 2013 à 07:35 | | Répondre
  • Texte envoyé à la NR, suite à l'article :
    La fausse rumeur est tenace : Geneviève Gaillard porte plainte

    Comme dans tout bon polar, cherchez à qui profite le crime. La rumeur elle est tenace, insubmersible. La rumeur, c'est "l'hydre"
    vous coupez une tête, il en pousse deux. Seul le temps, le long temps, peut en avoir, en partie, raison.
    Je me souviens dans les années 60 de la rumeur d'Orléans :«En mai 1969, le bruit court que des femmes
    disparaissent dans les cabines d’essayage
    de plusieurs magasins détenus par des juifs. Elles y seraient droguées puis conduites
    par des sous-terrains jusqu’à la Loire où les attendraient des sous-marins.» Je suis persuadé que des gens y croient encore.
    Desproges avec son talent la décrit :
    «Elle est sale, elle est glauque et grise, insidieuse et sournoise, d'autant plus meurtrière
    qu'elle est impalpable. On ne peut pas l'étrangler. Elle glisse entre les doigts comme la muqueuse
    immonde autour de l'anguille morte. Elle sent. Elle pue. Elle souille. C'est la rumeur.»
    Et sa sœur siamoise "la calomnie" que Beaumarchais dans le barbier de Séville fait prononcer par Don Bazile :
    «Croyez qu'il n'y a pas de plate méchanceté, pas d'horreurs, pas de conte absurde,
    qu'on ne fasse adopter aux oisifs d'une grande ville en s'y prenant bien: et nous avons ici
    des gens d'une adresse!... D'abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l'orag,
    pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano,
    vous le glisse en l'oreille adroitement.»

    Posté par bartok79, 12 octobre 2013 à 09:38 | | Répondre
    • L'adresse de l'article de la NR est là :
      http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2013/10/12/La-fausse-rumeur-est-tenace-Genevieve-Gaillard-porte-plainte-1647235
      Il est à signaler qu'en 1969, un des tout premiers journaliste à
      enquêter sur la rumeur d'Orléans était un journaliste de "La République
      du Centre Ouest" Henri Blanquet est décédé le 3 mai à l’âge de 85 ans à
      Vouzon (Loir-et-Cher).
      bartok79 a écrit :

      Posté par bartok791, 12 octobre 2013 à 09:49 | | Répondre
Nouveau commentaire

19 janvier 2013