forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

LUNE


Jean-Claude Pirotte, le poète en cavale, est mort !

Ancien avocat ayant fui la justice belge, poète magnifique et célébré, il se battait contre le cancer depuis plusieurs années. Il avait 74 ans.

Dans un livre récent, Jean-Claude Pirotte écrivait: «Ma propre disparition a eu lieu plusieurs fois.» On apprend avec une grande tristesse qu’il est mort dans la nuit de vendredi à samedi, en Belgique. Il avait 74 ans.

Natif de Namur comme Michaux, Pirotte est l’enfant unique d’une famille bourgeoise.
Sa mère, «terrifiante parce que trop parfaite», est professeur d’allemand.
Son père enseigne le français, puis entre en politique.
Militant, le père. Résistant pendant la guerre.
Froid comme un militant. Dur comme un résistant.
Pirotte se met très jeune à le haïr.

Il a raconté lui avoir brandi un couteau à cran d’arrêt au visage quand il avait 14 ans, mais c’était dans un livre façon Pirotte, plein de souvenirs et d’inventions, alors on ne peut pas affirmer comme ça, dans un journal sérieux, que l’anecdote est vraie.

Comme il arrive parfois à ceux qui n’aiment pas leurs parents, Pirotte lit beaucoup. A onze ans, comme il arrive souvent à ceux qui lisent beaucoup, il se met à écrire et découvre cette belle «passion simple» de la poésie.

 

LIRE la suite

 

Voir aussi sur le blog :

 

 

Posté par bartok79 à 18:32 - POésie - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Jean-Claude Pirotte, le poète en cavale, est mort !

  • Je ne le connais pas très bien, mais dernièrement j'ai lu "Brouillards", certainement le meilleur livre que j'ai lu cette année, et je me plonge de temps en temps dans "Vaine pâture", un recueil de poésie, que je prends à dose homéopathique, pour que ça dure plus longtemps. Je ne fais que commencer ma découverte c'est malheureux que la maladie à laquelle il avait si souvent échappé, l'ait rattrapé au tournant.

    Posté par bartok79, 24 mai 2014 à 20:09 | | Répondre
Nouveau commentaire

24 mai 2014